2017 Juillet

17 juillet.

Daddy est enceint.

Parfois c' qu'y m' désole
C' qu'y fait du chagrin
Quand j' regarde son ventre
Puis l' mien
C'est qu' même si j' devenais
Pédé comme un phoque
Moi j' serai jamais
En cloque

Renaud, En Cloque (1983)

Les vacances à la mer permettent de lire des magazines échoués sur des terrasses de jardin. Paris-Match, véritable incarnation du magazine médiatique avide d’images ensanglantées et de photos glamour apporte toujours son lot de surprises et de bien-pensance. Ici, ils ne savent pas, croyant faire du glamour, qu’ils font de l’horreur ! Un couple transgenre (un transsexuel anciennement femme devenue homme et un homosexuel) a réussi à enfanter naturellement. Le trans en question ne souhaitant pas se faire mettre un sexe masculin (à cause nous dit-on d’un risque d’incontinence), reste avec son vagin en dépit de sa tête de type barbu ! Résultat, Biff, homosexuel de 31 ans pénètre Trystan, transsexuel dont on ne sait s’il est homme ou femme, voire homme et femme, et voici notre joyeux luron enceint jusqu’au cou et fier de l’être (avec accord médical et traitement pour que le dit Trystan puisse ovuler)! Bien sûr, l’article insiste sur le rejet dont le couple doit faire preuve malgré le fait que Portland, où ils résident, reste une ville très tolérante où tout est permis. Mais qu’importe, le désir d’enfant dépasse toujours le principe de réalité (Aujourd’hui, le principe de réalité dépasse la maladie mentale et narcissique). Et l’homme/femme/transgenre/mutant/postcrétin de poser avec son gros bide tatoué d’homo homo sapiens déluré. Après Conchita Wurst il y a trois ans, la femme à barbe, Daddy va plus loin. Il est l’homme enceint. Renaud regrettait il y a 35 ans de ne pouvoir être en cloque, voilà le vœu de notre ancien anarchiste devenu marcroniste exaucé.